06 mai 2012

Prendre l'air à Barcelone, mes adresses « plein air » !

Lors de nos 4 jours à Barcelone on a eu un temps incroyablement beau. Incroyable, parce que depuis le début du mois d'avril, qu'est ce qu'on se caille ! Y a plus de saison, je vous le dis mes amis...
Alors que depuis un mois, je n'ai pas quitté vestes, collants et écharpes, à Barcelone, il y a avait un temps parfait pour profiter des multiples attraits en extérieures de la ville. Plage, parcs, terrasses et piques-niques, entrez dans mon carnet d'adresses barcelonais en plein air.


Park Guell, l'incontournable
parc guellJe crois que ce parc est la première image qu'on a de Barcelone quand on évoque la capitale catalane ! Est-il utile que je vous le présente ? Est-il utile que je vous le décrive ? Surement pas ! Gaudi n'a jamais pu finir le projet de « ville-jardin » initialement prévu dans cet espace, mais l'on ne va pas s'en plaindre. Ce parc est un endroit tellement atypique entre sa vue époustouflante sur la ville qu'il domine, ses arbres centenaires parmi lesquels les constructions audacieuses et fantasques de l'architecte se démarquent. Il aurait été dommage que seuls quelques habitants privilégiés en profitent non ?!
Il est tellement agréable de déambuler entre les 86 colonnes de ce qui devait être le marché, le nez en l'air à regarder les mosaiques du plafonds qu'on en oublie presque toute la foule autour de nous – car il y a du monde, beaucoup de monde – et les dizaines et dizaines de marchands à la sauvette installés tout autour.
La magie de ce lieu réside dans les détails, prendre le temps de s'y attarder est un luxe que les Barcelonais ont la chance de pouvoir goûter tous les jours gratuitement... comme je les envie !
Park Guell; calle Olot / métro : Vallcarca (puis prévoir de grimper tout en haut, des escalators sont là pour vous y aider !)
Je ne saurais trop vous conseiller d'y aller le plus tôt possible... nous y sommes aller en fin de matinée et avons un peu regretté le monde attroupé un peu partout rendant l'endroit moins bien magique qu'il y a 8 ans, alors que nous découvrions la ville en plein mois d'août. Nous avions commencé notre journée par une grande et paisible promenade dans ce parc où j'avais l'impression que nous étions seul au monde, alors.

Mercat de Santa Canterina y Andreu, faire ses amplettes pour un pique-nique classieux
mercat santa catarinaLes déambulations dans la park Guell vous ont ouvert l'appétit ? Rejoignez le centre de la ville, passez devant la cathedrale et pénétrez sous la halle au toit coloré du Mercat de Santa Catarina (marché Sainte Catherine). Charcuteries, fromages, traiteurs, maraichers, tous les étals sont alléchants ! Le petit plus des marchands de 4 saisons catalans : la vente de fruits coupés et mis en barquette... pouvant être emporté facilement pour un pique nique improvisé. Ou déguster immédiatement, comme peuvent l'être les cocktails de fruits colorés et savoureux vendus par les mêmes marchands.
Bon vous avez le dessert, mais aucun matériel digne de ce nom pour pique-niquer ? Le couteau emmené de France est resté à l'hôtel par exemple... Pas de panique. A quelques pas du marché, vous trouverez Andreu, un échoppe moderne où l'on peut acheter des sandwichs et salades à déguster sur place ou à emporter. A l'honneur la charcuterie espagnole bien entendu. Miam, le sandwich au jambon cru. Fondant à souhait et le petit plus de maison : le pain frotté à l'ail et à la tomate avant de le garnir. Car oui, les sandwichs sont préparés à la commande.
Nous y avons aussi acheté une salade gourmande aux fêves et au chorizo qui complétait idéalement ce savoureux et luxueux pique-nique catalan !
Mercat de Santa Catarina, calle Francesc Cambo / Metro : Jaume
Andreu, avenida Francesc Cambo / Metro : Jaume

Barcelonetta, glaces y playa
barcelonettaRassasié ? Je vous propose de continuer votre journée catalane au bord de la mer. Un autre attrait de la ville ! Je vous préconise une petite promenade digestive pour découvrir le bord de mer de Barcelone. Une ballade où vous côtoierait sur le large chemin-promenade aménagé, rollers, pousse-pousse, skates et vélos en nombre ! Des Ramblas, il faut compter 20 bonnes minutes pour rejoindre le port de la Barcelonetta, puis encore quelques petites minutes pour vous retrouvez sur le sable fin et chaud de la plage.
Pour les moins frileux, l'option baignade est possible... mais bon on est fin mars vous vous souvenez ?! Sinon, prenez le temps de poser votre paréo sur le sable et de laisser le soleil poser sur votre peau ses doux rayons.
Après la plage, ne partez pas sans une halte chez le glacier. Si on en trouve un certain nombre tout le long de la plage, je vous conseille plutôt de vous diriger vers le port de Barcelonetta. Alors certes, vous ne dégusterez pas votre glace les pieds dans l'eau, mais assis sur un banc à regarder les bateaux ! Ce qui n'est pas déplaisant, surtout que la glace, que vous aurez donc acheté chez Fratello juste en face du port, sont délicieuses. Le plus délicat dans cette histoire, sera de réussir à choisir parmi les nombreux parfums de glace proposés...
Fratello, calle Joan de Borbo n°15 / Métro : Barcelonetta

Tibidabo, prendre de la hauteur pour en prendre plein les mirettes
vue tibidaboVous avez cru voir la plus belle vue sur Barcelone le matin même au Park Guell... Hum, pas si sûre. Je vous propose de ne pas trop vous attarder à la plage pour finir tranquillement l'après-midi sur une colline de la Ville : En route pour Tibidabo ! Alors autant vous le dire, le Tibidabo, outre son nom rigolo, ça se mérite. Pour y grimper, vous pouvez prendre vos pieds... mais à mon avis y en a pour la journée... ou en transports ! Et là combo : métro, puis tramway à l'ancienne, puis funiculaire. Tout ça oui, pour arriver tout en haut et vous laisser subjugué par la vue panoramique sur la cité Catalane. Autour de vous, vous remarquerez un parc d'attraction (pour les petits), et une église monumentale mais tout cela ne retiendra guère votre attention. Non, vos yeux resteront rivés sur Barcelone, qui s'étend à vos pieds.
Avant de rejoindre la ville bouillonnante pour la soirée, prenez le temps de faire une pause entre le funiculaire et le tramway dans un des cafés offrant terrasses panoramiques sur la ville. Un pichet de Sangria à partager constituera la parfaite transition entre cette journée et la soirée qui commence.
Tibidabo : Prendre le métro jusqu'à la station Tibidabo, puis le tramvia blau (tramway bleu) jusqu'à la plaça del Doctor Andreu où se trouve le départ du funiculaire.
Bars avec terrasses panoramiques : Plaça del Doctor Andreu (n'importe lequel, là où vous aurez une table avec une belle vue !)


Kasparo, tapas en terrasse
Vpatatas bravasous avez rejoint la ville et il est déjà l'heure de diner. La météo est toujours clémente, la soirée est fraîche mais douce et pas envie de vous enfermer dans un restaurant ? Suivez-moi, je vous emmène déguster des tapas sur une place un peu à l'écart des Ramblas, sous des arcades protectrices et accueillantes. Une délicieuse façon de finir la journée, à l'extérieur.
A la carte les tapas traditionnels : jambons, chorizos, olives, croquettes, et les immanquables patatas bravas qui sont ici fameuses ! Mais ici, c'est où au juste ? Vous êtes attablés à Kasparo : un petit café sympathique et typique idéalement situé : à deux pas des Las Ramblas et de la Plaça Catalunya.   Ce que vous apprécierez d'autant plus c'est que malgré cette proximité avec l'artère surpeuplée de la ville, vous serez ici installé sur une placette des plus paisibles, loin de l'agitation touristique pourtant si proche...
Kasparo, plaça Vicenç Martorell n°4 / Métro : Catalunya



Commentaires sur Prendre l'air à Barcelone, mes adresses « plein air » !

    C est quand ta reconversion ds un guide touristique ???????????????? on a envie de courir à Barcelone apres avoir lu cet article

    Posté par lucia, 07 mai 2012 à 08:06
  • Et les fontaines de Montjuic??

    Posté par Crazy Grumpy, 09 juin 2012 à 17:01
  • @Crazy Grumpy

    Grrrrrrrrr !!!! Maudites fontaines ou maudits horaires, au choix !
    Ce sera pour le prochain séjour à Barcelone...

    Posté par sarinou, 10 juin 2012 à 11:12
Poster un commentaire