19 avril 2014

A bord de l’Orient Express, embarquement pour un diner gastronomique…

Ceux qui me connaissent savent que niveau épanouissement professionnel,  c’est pas toujours ça depuis quelques années. Cependant, grâce à mon poste dans la communication depuis bientôt 6 ans, mon nom traine sur pas mal de fichiers presse et je reçois chaque semaine des invitations pour divers vernissages, visites presse ou évènement variés. Je vous avoue que 99% de ces invitations passent du statut reçu à poubelle directement. Soit par manque d’intérêt de ma part, soit parce que ça ne concerne pas du tout mon domaine – j’adore recevoir des invitations pour le festival de Cujes les Près alors que je travaille pour la Ville de Paris !!! – soit parce que je ne suis pas disponible. Mais parfois, un miracle a lieu : une expo ou une soirée repérée et pour laquelle je me dis, j’irai bien faire un tour… et bim on m’y invite, et rebim, à une date où je peux m’y rendre !

Ce miracle a eu lieu il y a quelques semaines, où j’ai eu la chance d’être invité à la visite presse de l’exposition évènement, actuellement et jusqu’au 31 août, à l’Institut du Monde Arabe : Il était une fois l’Orient Express. Une expo sur le mythique train qui fait l’évènement car sur le parvis de l’institut 4 wagons du fameux train et sa loco sont stationnés pour les plus grand plaisir des curieux. 3 des 4 wagons sont visitables et permettent de se plonger dans l’univers luxueux de ce train, dans ses légendes et d’imaginer à quoi pouvait ressembler les voyages de l’époque.

Et le 4e ? Le 4e wagon est un wagon restaurant qui n’est accessible qu’à ceux qui y réservent un diner me dit le sympathique vigile lors de la visite presse. Voilà de quoi aiguiser ma curiosité… et quelques heures plus tard, après avoir découvert que la conception du menu de ce restaurant éphémère avait été confié à Yannick Alleno, chef étoilé qui suscite depuis longtemps ma curiosité, j’avais réservé une table pour deux pour faire une surprise à mon amoureux.

 

orient express

 

Quelques jours plus tard, nous voilà donc prêt à embarquer pour une aventure culinaire à bord d’un train qui ne bouge pas mais qui promet de faire voyager nos papilles.

A cadre unique, menu unique… le seul choix – à faire au moment de la réservation – consistant à y inclure ou pas les boissons. J’avais opté pour la version avec et c’est comme cela que nous débutons notre expédition à bord du wagon bar – qui fait partit de l’exposition pour le coup en en jette un max – pour un apéritif au champagne accompagné de deux amuse-bouches frais et gourmands qui laissent présager du meilleur pour le repas à venir. Vous excuserez ma mémoire défaillante – faudra que je vous en parle, mais depuis que j’ai pris 4 fois le métro dans le mauvais sens depuis le début de l’année je crains de n’avoir de sérieux problèmes neurologiques – qui n’a pas retenu l’intitulé exact de ces deux bouchées. Il y avait du foie gras sur un cracker et parsemé d’algue japonaise dont le nom m’échappe et un toast de bar acidulé au citron vert.

Après avoir siroté notre coupette, nous prenons place dans le wagon restaurant, à notre table qui avait vu sur la locomotive. On avait pas débuté le repas qu’on était déjà conquis par le cadre fabuleux…

Le menu donc…

Pour la mise en bouche : consommé de homard, homard, royale de petit pois.

orient express - homard

Pour l’entrée : Soufflé de parmesan brochet et Saint-Jacques, petits légumes à l’italienne.

Pour le plat : Fricassée de poularde de Bresse au vin jaune, morilles, riz grillé en feuille de romaine

orient express - poularde

Pour le dessert : Palets chocolatés à l’huile d’Argan, sorbet à l’eau de rose et loukoum à la rose

orient express - dessert

Le tout accompagné d’eau bien entendu, mais aussi de délicieux vins : un bourgogne blanc délicieux pour la mise en bouche et l’entrée et un rouge Saint Emilion grand cru très apréciable avec le plat. N’oublions par le petit verre de muscat de Rivesaltes avec le dessert et le thé avec les mignardises !

 

Pas de suspens, tout était très très très bon ! Fin, précis dans les assaisonnements, copieux  et généreux – 2 morceaux de poulardes de Bresse par personne dans une marmite de crème onctueuse et avec des morilles à foison – et le tout servi de façon sympathique.

Bilan du voyage : parfait Quand on est descendu du train, on était toujours à Paris et pourtant… Pendant les deux heures de ce repas haut de gamme,  nos papilles ont voyagé et nos yeux brillés !

Il était une fois, un diner à bord de l’Orient Express…

Posté par sarinou à 23:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires sur A bord de l’Orient Express, embarquement pour un diner gastronomique…

    Ahlala tu me fait rêver là! Ce voyage doit être magnifique!!!

    Posté par Clairette, 14 mai 2014 à 20:01
Poster un commentaire