22 avril 2012

Veillée foodstock 2012 : Food, cocktails & rock'n roll

veilee-foodstockPetit récit d'une soirée fooding au Mac/Val  - musée d 'art contemporain du Val de Marne - une expérience mêlant gastronomie, musique et arts !
3 ingrédients qui forcément font que je partais enthousiaste pour cette première soirée du genre.

Le principe est simple : vous payez 25 euros (+2€ de frais de réservation, merci la Fnac !) pour accéder à la veillée. Et avec votre entrée vous avez droit :

  • d'assister aux concerts programmés pour la veillée du jour
  • de visiter le musée gratuitement de 17h à 20h
  • de déguster le menu concocté pour l'occasion

Ça se passe à l'extérieur, dans les jardins du Mac/Val où sont installés les bars et stands éphémères, la scène bien entendu et quelques transats et autres poufs autour des brasero pour avoir un peu chaud.

Parce qu'il caillait à mort... mais bon ça c'est la faute de personne à part Monsieur Météo qui s'amuse à nous faire croire que c'est le printemps en mars et qui passe direct à l'automne au mois d'avril... Non mais au c'est quoi ce bazar météorologique ?! Bref, il faisait froid... mais il pleuvait pas, alors on se plaint pas !

Côté musique, y avait ce soir là : Phantom and the ravendove, Singtank, Nadéah et Christophe. Oui, oui Christophe, celui des mots bleus.
Bon les deux premiers je les connaissais pas. Maintenant je les connais. Et c'est tout ce que j'ai à en dire... Les deux derniers, bah je les ai pas vu. Faisait vraiment trop froid.

Et puis de toute façon je peux vous parler musique pendant quelques lignes, je sais bien que je fais pas illusion ! Vous savez très bien pourquoi j'allais à cette veillée. Pour la nourriture bien sûr !

Donc à l'entrée des jardins, sur présentation de votre résa, les gentilles hôtesses – j'ai forcément de l'affection pour les nanas qui se caillent debout dans le froid avec leur listing pour remettre les tickets d'entrés... je fais ça si souvent ! - vous remettent 7 tickets : 3 pour des cocktails à base de whisky Jameson et 4 pour les dégustations du jour.

En image, ça donne ça !
cocktailmini-burgervelouté-d'herbescochon-au-jus-d'étrille
dessert-hagen-daaz

C'est beau einh ! Ça vous fait envie ? Et bien vous avez raison ! Tout était très bon.

Je développe !

On a commencé notre itinéraire foodstock par le premier bar où était proposé la Jamesonade d'orties. Un cocktail composé de whisky, jus de citron, sirop d'orties, feuille de sauge blanc d'œuf et poivre. Intriguant non ? Les cocktails étaient fait sous nos yeux et on avait même la recette à lire pour patienter.
Moi j'aime pas trop le whisky... pas de chance c'est Jameson le partenaire de la soirée, c'est whisky dans tous les verres, ce soir. Mais bon on est là pour vivre une expérience... alors faut avant tout goûter pour juger !

Et finalement j'ai bien aimé. Passée la première gorgée, j'ai trouvé ça original, parfumé et frais. Une bien belle façon de commencer la soirée.

2d stop au Camion qui fume pour son mini burger qui est vraiment mini mini... Un peu d'attente pour obtenir le bébé burger vu qu'ils sont fait en direct également. Une fois le précieux récupérer, il s'engouffre direct dans ma bouche. Hum... c'est qu'une bouchée mais tout le goût d'un très bon burger y est... Et chez moi, le burger s'est sacré ! Je comprends qu'on fasse la queue plusieurs heures pour déguster la version normale à chaque déplacement du célèbre camion qui fume un peu partout dans Paris...

On continue notre pérégrination culinaire avec le velouté aux herbes. C'est le chef du restaurant Au passage (Paris 11e) qui a concocté celui ci. Il s'agit d'une soupe épaisse froide très verte dans laquelle nage un fromage de chèvre frais, le tout arrosé d'huile d'olive.
C'est très bon une fois encore... ça doit encore mieux s'apprécier avec un grand rayon de soleil chaud sur le visage !

Les concerts commencent doucement, entre ceux qui squattent les transats et les couvertures polaires, ceux qui se pressent autour des braseros, ceux qui s'attroupent devant le premier groupe qui joue et ceux qui comme moi se réfugie à l'abri du froid dans le bar – où soit dit en passant on entendait beaucoup mieux la musique qu'à l'extérieur – l'ambiance est plutôt tranquille.

Du coup, on sirote notre deuxième cocktail. On a le choix entre un Mojito au Jameson et un cocktail      pomme/fraise et Jameson. Les deux sont bons... suffisamment sucrés pour que le whisky passe bien sur mon palais, du coup peut être un peu trop pour ceux qui aiment ce breuvage.

Ça se presse au stand du cochon mariné... il est temps de déguster la seconde recette du Chef James Edward Henry. Cochon mariné au barbecue, jus d'étrille et Jameson (décidément il est partout celui là). C'est fort en saveur, un peu surprenant de prime abord car l'étrille prend le dessus sur le porc. La viande est moelleuse et pas trop grasse. Au final, une belle association.

Finissons notre dégustation par une note sucrée. Une boule de glace vanille nageant dans un coulis de framboise et une compotée de rhubarbe. Hum, j'adore ! Et pour accentuer la gourmandise trois petite meringues colorées. Un dessert doux, gourmand et pas trop sucré... La parfaite conclue joliment la soirée côté papilles.

Le second concert vient de s'achever, on déguste notre troisième verre autour d'un brasero avant de renoncer aux langoureux mots bleus de Christophe... pour rentrer se réchauffer sous la couette !

Bilan de la soirée : un concept sympa et plutôt bien organisé ! Je pensais qu'on ferait plus la queue que cela.
Le petit plus c'est les cocktails servis dans des verres en verre, des vrais verres. C'est agréable.
Le petit moins c'est la météo bien sur.

Le prix (25 euros) peut paraître cher mais en même temps vu la qualité de ce qu'on a mangé – même s'il faut l'avouer les portions sont petites – et les trois cocktails alcoolisés, je trouve que c'est plutôt pas l'arnaque du siècle. Y a pleins de bars branchouilles à Paris où le moindre cocktail est à 10€... no comment.

Pour finir sur une note culturelle. Avant le début de la veillée, on a fait un rapide tour au Mac/Val, le musée d'art contemporain du Val de Marne. J'avoue assez humblement que parfois l'art moderne me passe un peu au dessus de la tête... J'ai pas tout tout compris mais j'ai aimé quelques installations, été attirée par certaines photos. Le musée n'est pas immense, mais les volumes de l'espace est important et très beau... un bel endroit !

Pour ceux que ça intéresse, y a encore deux soirées du même type - lieu, tarif et menu identique, la programmation musicale change - les 4 et 12 mai. Pour en savoir plus c'est par ici : lefooding.com/evenements/2012/veillees-foodstock


Bilan de l'expérience : rock'n'roll = mouais, cocktails = ouaip, food = top !


Commentaires sur Veillée foodstock 2012 : Food, cocktails & rock'n roll

    Le jus d etrilles ?????? comment dire .....ça me tente moyen !!

    Posté par lucia, 25 avril 2012 à 12:04
Poster un commentaire