29 mars 2011

Jour 3 : New york, entre ciel et terre...

C'est déjà notre troisième jour à New York, le temps de l'éblouissement est passé, nous sommes presque habitués aux lumières de Times Square de notre chambrette au 19e étage. C'est le moment de prendre un peu plus de hauteur et de découvrir la ville sous un nouveau jour.

Au petit matin, après un bon petit déjeuner (devinez ce que j'ai mangé... ?!), nous partons à l'assaut du Top of the Rock. On est quasiment les premiers à s'engouffrer dans l'ascenseur au toit transparent d'où l'on voit défiler les 67 étages à la vitesse de l'éclair, jeux de lumières de type rock'n roller coaster en sus.
Une fois arrivés en haut, la vue laisse une fois de plus sans voix. Manhattan est à nos pieds, maintenant c'est certain, New York ne cessera jamais de m'éblouir.

IMG_7848
Sur les deux plateformes d'observation, un vent glacial souffle, nous cingle le visage mais cela ne nous empêche pas de profiter pleinement du panorama. On reste ainsi une bonne heure sur les terrasses de l'observatoire du Rockfeller center à contempler l'Empire State Building, central park et plus encore. Un peu plus près des nuages, New York est aussi envoutante que sur terre. Moi qui suis sensée avoir le vertige, ici que nenni, pas de peur, ni d'appréhension... New York me protège !

IMG_7916Retour sur terre par le même ascenseur. 69 étages plus bas, nous partons faire notre première promenade bucolique dans Central Park. Le poumon de New York se réveille doucement, il est encore tôt, au son des joggers – on regrette presque de ne pas avoir pris nos affaires de courses pour  partager quelques foulées ! - des cyclistes et autres promeneurs matinaux. On croise une chorale à Bethesda's foutain et des écureuils, un peu plus loin quand on s'enfonce dans les bois. Tout y est !

IMG_8017 IMG_8041

Après 1h passée à flâner, on commence à fatiguer, surtout les pieds. On décide donc de solliciter nos têtes plutôt que nos petons en allant à la rencontre des collections du Metropolitan Museum.
IMG_8111On commence la visite par un café, non sans se perdre un petit peu en cherchant la cafétaria. Il faut dire que c'est immense. D'ailleurs plus que la richesse des oeuvres exposées, ce qui m'épatera le plus lors de notre visite c'est la mise en espace et lumière des différentes sculptures, peintures et vitrines.  A l'image de son musée, New York est définitivement la ville des superlatifs. On ne visite pas tout, il faudrait toute une vie pour ça !

A la sortie, on déguste un hot dog, assis sur les marches en écoutant un groupe de gospel chanter. Après reflexion, on décide de prendre la direction de Grand central station, la gare mythique de New York, filmée un nombre incalculable de fois. La visite du hall attendra que l'on déjeune, car on est aussi venu ici pour manger. Sous le hall, le concourse regorge d'échoppes de restauration plus ou moins rapide. Pour nous ce sera Junior's, la succursale du célèbre restaurant de Brooklyn.

Au menu, énorme sandwich chaud à la viande accompagné de coleslaw et en dessert l'incontournable cheesecake, le meilleur de New York qu'ils disent. C'est vrai que c'est bon et copieux ! On aura du mal à finir la part que l'on partage à deux. Mais devinez qui revient avec la recette de cet incroyable cheesecake pour mieux se remémorer New York ?!

IMG_0707 IMG_0716
Après ce repas copieux, l'après-midi est plus chaotique. On accuse surement le coup de nos courtes nuits et de nos journées bien remplis.

IMG_8163 IMG_8169
On commence par se perdre en sortant de la gare, alors que l'on cherche à rejoindre la non moins mythique New York public library, vous savez la bibliothèque du « Jour d'après », celle où on préfère bruler les livres pour survivre que les meubles en bois !!

IMG_8197On se perd ensuite dans le métro. Train express et local ont raison de notre patience et presque de notre engouement. Finalement après plusieurs aller-retour incompréhensibles, on arrive enfin à rejoindre le flatiron Building, celui qui ressemble à un fer à repasser.

IMG_8207 IMG_8211 IMG_8216

On finit l'après-midi chez Dave's, un magasin de vêtements où les jeans et autres carhart sont bradés. Quelques achats plus tard, on hèle notre premier yellow cab pour rentrer confortablement – et sans solliciter ni nos jambes, ni nos pieds – à l'hôtel.

IMG_7948Je profite de la baignoire de la salle de bains pour délasser mes membres inférieurs endoloris par trois jours de marche effrénée dans la ville. On reprend des forces, car ce soir nous sortons, le big show nous attends. Les panneaux en bas de la rue nous le rappelle tous les jours : Wicked est au Gershwin theater et nous avons réservé nos places pour la représentation de ce soir, long time ago.
Assis au 2e rang du balcon, nous profitons de tout : décors, costumes, danses et humour... tout y est ! La barrière de la langue ne m'empêche pas de profiter du spectacle. Il faut dire que pour l'entertainment, encore une fois New York ne fait pas dans la demi mesure. Pour résumer, ce soir la comédie musicale made in Broadway est à la hauteur de sa réputation : gros show à l'américaine au pays d'Oz et ça le fait plutôt bien.

3380800253_9af173db9bCe soir, il n'y a pas que les pieds qui sont au repos, les estomacs aussi ! A la sortie du spectacle, nous n'avons pas plus faim qu'en entrant dans le théâtre, alors point de diner. On rentre vite dans notre home sweet home pour profiter de la vue, écrire quelques lignes face à Times Square et dormir, d'un sommeil réparateur qui nous permettra le lendemain de partir vers de nouvelles aventures !

Posté par sarinou à 23:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Jour 3 : New york, entre ciel et terre...

    encore! encore! encore! encore! scandent en choeur tous tes fans!!!!on adoooooooooooooooooore tes récits et tes photos et on veut la suite!!!!

    Posté par clairette, 31 mars 2011 à 21:57
  • Et comme je fais aussi partie des fans, je dis........... Encore!!! Encore!!! Encore!!!

    Posté par Doudou, 01 avril 2011 à 19:02
  • Encore! Encore! Encore! Moi aussi je fais partie des fans!!

    Posté par Crazy Grumpy, 03 avril 2011 à 14:07
Poster un commentaire