26 mars 2011

There's no place like New York

Voilà déjà trois jours que je suis revenue sur le sol français, que la routine de ma vie parisienne a presque repris... la tête un peu dans le paté, décalage horaire oblige, et tous mes souvenirs de New York  tourbillonnent. Je n'ai qu'a fermé les yeux pour revivre une à une toutes les minutes passées dans la grosse pomme... et j'aimerai pouvoir partager avec vous ce fabuleux voyage, mais par où commencer ?! Comment mettre des mots sur cette grandeur, cette dimension, cette effervescence ?

J'ai envie de commencer par la fin... ce dernier jour de voyage, toujours un peu bizarre que l'on vit tel un compte à rebours car il faut être à l'heure dite à l'aéroport pour s'en aller. Ce jour un peu étrange où l'on sait que tout ce que l'on fait, on le fait pour la dernière fois : dernier trajet en métro, dernière traversée de Times Square, dernier repas, derniers achats. Ce jour où on rend les clefs (enfin la carte) de notre chambre d'hôtel, home sweet home tellement à la hauteur de mes espérances que j'ai du mal à imaginer que d'autres que moi sont en train à l'heure où je vous écris d'y emménager...

IMG_8518Pour ne pas perdre une minute, une seconde de notre voyage, nous avions décidé de profiter à fond de cette dernière journée en faisant ce qu'on pensait faire le premier jour en cas de réveil prématuré : aller voir le soleil se lever sur pont de Brooklyn. Réveil à 6h donc, une heure qui habituellement me révulserait, mais on est à New York ! Je vous l'ai dit, c'est un autre dimension : je me réveille comme une fleur, excitée comme un puce en jetant rapidement un œil par la fenêtre pour voir si le temps est suffisamment dégagé pour profiter du moment. Quelques nuages, mais rien de gênant... on saute dans nos habits et nos chaussures et hop direction le métro. Ligne E jusqu'à Brooklyn... l'idée est d'arriver à l'extrémité du pont côté Brooklyn au moment où le soleil pointe son nez pour voir la skyline s'illuminer.

IMG_8526A la sortie du métro, il fait froid, un vent glacial nous enveloppe mais on poursuit notre route jusqu'à un des des deux parcs qui bordent l'East river pour nous poser sur un banc et admirer le spectacle. Les estomacs grognent un peu, on est parti le ventre vide, mais les yeux s'écarquillent et profitent pleinement du spectacle. Quand le soleil se montre enfin, les buildings prennent tout à coup une teinte rosée, c'est beau ! On est tout seul ou presque à profiter de ce moment, comme si la ville nous appartenait... seuls quelques joggers (à 6h du matin, sont un peu fous les New Yorkais !) passent de temps à autres.

 

IMG_8552Le soleil est maintenant là, on repart tranquillement pour (la dernière !) traverser le pont et rejoindre Manhattan. Dernières photos de la skyline, ces buildings qui m'enivrent, et retour dans le métro pour prendre (le dernier) petite déjeuner à l'hôtel. Dans le métro, je fais ma fière en renseignant une personne perdue... Downtown c'est « the other side » ma petite dame ! Maintenant c'est sur, je suis New Yorkaise !IMG_8570
Breakfast pantagruélique : (dernier) bagels et sa philadelphia cream chease so yummy et tout un tas de choses. IMG_0780Café à haute dose : le réveil matinal commence à se faire sentir ! Retour dans la chambre pour fermer les sacs et dire au revoir à notre vue ! Dur dur de quitter cet endroit, mais on ne s'attarde pas, ça nous rendrait triste et New York ne laisse pas de place à la tristesse, nos dernières heures ici ne peuvent définitivement pas l'être.

Direction Union Square qu'on a pas encore vu de jour et la fameuse librairie Barnes & Nobble où j'attends de me rendre depuis qu'on est arrivé. Aucune déception à l'horizon : le bâtiment a le charme suranné d'une vieille bibliothèque et des étages de livres à perte de vue. Au milieu des rayonnages, des bancs où chacun peut s'assoir le temps voulu pour feuilleter les livres et profiter du wifi gratuit. C'est ce que fait Arnaud pendant que je passe en revue les innombrables IMG_0783livres de cuisine du rayon cookbook ! Bah oui, on ne se refait pas, même de l'autre côté de l'atlantique ! Après plusieurs minutes d'hésitation, j'en choisis 4 à ramener dans mes bagages... hésite sur un 5e mais les valises sont déjà pleines et faudrait pas que l'on dépasse la limite de poids autorisé par Air France tout de même.

Passage en caisse, sans passer par la case café, mais bien évidemment il y a dans la librairie un corner café pour s'abreuver et se nourrir en cas de petite faim. J'aime définitivement cet endroit et le concept de  cette librairie, tellement plus accueillante que nos mégastores culturels à la française.

Petit passage dans Union Square où les écureuils sont de sortie : là encore magie de New York ! Le milieu est plus qu'urbain, mais comme par enchantement dès qu'il y a un arbre et un soupçon de verdure la nature est au rendez-vous avec des oiseaux multicolores et des écureuils pas farouches en veux tu en voilà !

IMG_8581On commence à avoir faim alors après moulte hésitation sur ce (dernier) repas, nous reprenons le métro pour remonter quelques blocs et rejoindre l'hôtel très luxe du Parker Méridien dans lequel se cache une gargotte à burger. On ose à peine rentrer dans le lobby rutilant, mais on se lance et découvrons bel et bien derrière un grand rideau rouge une toute petite pièce, quelques tables et un comptoir derrière lequel 5 personnes s'activent pour servir des burgers fait sur commande. Je trouve une place pour deux dans l'étroite salle pendant qu'Arnaud commande deux hamburgers et une portion de frites accompagnés de boissons. Le burger est à la hauteur : parfaitement cuit, extra frais et juicy au possible. On se régale dans cet endroit à peine croyable où se presse en masse touristes mais aussi businessman et woman du quartier.

IMG_0789Pas le temps de trop trainer, on reprend notre (dernière) marche effrénée à travers la ville. On est pas loin de la Trump tower où on entre pour se moquer du clinquant et kitchisime marbre du lobby. On continue notre route vers le Rockfeller center et nous extasions au NBC store sur les produits dérivés de nos séries préférées... Arnaud m'offre le mythique tablier de Rachel dans la 1ere saison de Friends lorsqu'elle servait (très mal) les clients du Central Perk ! Ensuite direction Times Square :  passage au M&M's store, dernier achats en masse et c'est déjà l'heure de récupérer les bagages et filer prendre le métro, une dernière fois.

Dans l'Air train (sorte de Orlyval grande échelle qui fait le tour des terminaux de JFK) on aperçoit de loin, de très loin les buildings de Manhattan... Quand on décollera la nuit tombée, je jetterai un dernier regard sur la skyline illuminée, le coeur serré... en me rappelant mon excitation du premier jour, quand on a atterri ici même ! Les bagages étaient largement plus léger à l'aller, tout comme mon cœur... on revient chargé de souvenirs, de cadeaux et d'images pleins la tête mais aussi avec l'envie de revenir vite, très vite !
Dans le Magicien d'Oz, Dorothy répète « there's no place like home » pour rentrer chez elle, dans l'avion du retour je me répète inlassablement « there's no place like New York » en espérant que l'avion fasse demi tour et me ramène dans ma ville rêvée... j'ai trouvé mon home !

Posté par sarinou à 12:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur There's no place like New York

    Tu ne fais le compte à rebours intégral? Parce que franchement ton article fait vraiment envie, alors d'ici là que nous découvrions nous aussi NY un jour, ton récit me ravit!

    Posté par Crazy Grumpy, 26 mars 2011 à 14:45
  • Somptueux recit et quel enthousiasme !!!!La suite la suite la suite

    Posté par helene, 28 mars 2011 à 13:34
Poster un commentaire